Les Français pessimistes ?

LE GRAND BIVOUAC – Du 17 au 19 octobre 2014 – ALBERTVILLE (SAVOIE)

Les Français pessimistes ?

Le Grand Bivouac les invite « à ouvrir les yeux et rester debout »

Les dernières observations de l’Insee sur la consommation des ménages enfoncent le clou. La France va mal. En réaction, les organisateurs du Grand Bivouac, festival du voyage et des découvertes partagées, invitent
« tous les Français qui ont le moral à zéro »… à les rejoindre pour leur 13ème édition du 16 au 20 octobre prochains à Albertville !

guy-chaumereuil-vi« C’est tout de même à peine croyable ! Nous ne renions évidemment rien des difficultés économiques et sociales auxquels nos compatriotes, nous-mêmes y compris, doivent faire face, ni de la tension extrême, voire des horreurs parfois dans lesquelles le monde se débat aujourd’hui.  Mais ce moral au plus bas, non, nous ne le comprenons pas, nous ne l’admettons pas ! ». En invitant aujourd’hui « tous les Français qui ont le moral à zéro » à les  rejoindre pour leur 13ème édition, les organisateurs du Grand Bivouac, se tromperaient-ils de tribune ? « Pas du tout ! s’étonne Guy Chaumereuil, l’un de ses fondateurs. A l’occasion de ce festival, nous donnons à voir, à travers les témoignages des grands voyageurs, des femmes et des hommes, semblables à nous, souvent dans des situations personnelles et collectives encore plus difficiles, qui restent debout et se battent, jour après jour, tout autour de la planète, pour vivre dignement et garder espoir : qu’ils soient musicien amateur de l’Orchestre Symphonique de Kinshasa, jeune femme des montagnes aux confins de l’Azerbaïdjan, étudiantes iraniennes,  petit épicier éthiopien, nomades mongoles ou paysans nicaraguayens, toutes et tous nous montrent cette détermination à ne jamais renoncer… Et c’est l’âme même du festival : ouvrir les yeux sur le monde tel qu’il est, avec ses soubresauts, ses douleurs, mais aussi sa formidable énergie, basée sur la découverte, la rencontre et le respect de l’autre… ».

Voyager, un acte fort

Le festival – qui a créé l’an dernier une Villa Marco Polo pour les jeunes voyageurs et accueille, chaque année, dans son « Village », la plupart des grands tour-opérateurs du voyage-découverte –  insiste, par ailleurs, sur la nécessité de garder à tout prix l’envie de voyager : « Personne ne niera les dangers qui peuvent guetter le voyageur aujourd’hui dans certaines régions du monde, surtout pas quelques jours à peine après la mort Hervé Goudreld’Hervé Gourdel. Et le maximum de précautions doivent être évidemment prises dans ce domaine.  Mais si voyager, aujourd’hui plus encore qu’avant, doit s’affirmer comme un acte de résistance, d’ouverture et d’espoir, alors, acceptons-le comme tel. C’est ainsi, en tout cas, que nous le défendons ».

Le Grand Bivouac : 110 rendez-vous au total sur trois jours – conférences, projections, débats, animations, expositions – et de 25 à 30.000 entrées chaque année en octobre à Albertville (Savoie)

Tout le programme du Grand Bivouac  : www.grandbivouac.com

Dossier de presse : à visionner ici

Contact Presse :

Fabrice COUTEAU, fabrice@grandbivouac.com, 06 29 33 93 44
Bruno Van Den Driessche, directeur, bruno@grandbivouac.com, 06 79 36 43 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *