Archives mensuelles : octobre 2013

Une jeune Parisienne lauréate des « Premiers Pas de l’Aventure » 2013

Festival / Voyage

Une jeune Parisienne lauréate des « Premiers Pas de l’Aventure » 2013

laureate-2013Agnès Géminet voulait suivre les traces d’Alexandre le Grand. Pari doublement réussi. Son périple et le récit – « Baroud N’ Road » – qu’elle en fait ont été couronnés, le week-end dernier, au Grand Bivouac d’Albertville, par le Prix des « Premiers Pas de l’Aventure » attribué aux jeunes voyageurs.

Le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’a pas froid aux yeux : l’an passé, à 21 ans, Agnès Géminet est partie à vélo, seule, sur les traces… d’Alexandre le Grand, à travers le Liban et la Turquie, « parce que la route qu’il a tracée, interculturelle, est plus que jamais dans l’actualité, entre Orient et Occident, mais aussi parce qu’il est parti jeune, avec un esprit d’aventure et qu’au-delà de l’aspect  conquête de sa démarche,  il a cherché à s’imprégner de tout ce qu’il rencontrait ». Pour cela, la jeune femme, licenciée en histoire et archéologie et en sciences politiques, n’a pas hésité à s’ouvrir toutes grandes les portes de l’inconnu, bivouaquant dans les jardins…ou les mosquées, dormant chez l’habitant au hasard des rencontres,  avec pour tout équipement une bâche, un duvet, un réchaud et quelques vêtements, pour parcourir sur son vélo « de 60 à 120 kilomètres par jour ». Une route où elle a souvent croisé les flux de réfugiés ou d’émigrés auprès desquels elle s’est arrêtée parfois plusieurs jours.

Déjà lauréate des Bourses Zellidja – qui l‘ont soutenue dans son projet –  Agnès Géminet s’est donc vu attribuer, dimanche 20 octobre, le prix des « Premiers Pas de l’Aventure » attribué à l’issue du Grand Bivouac, festival du voyage et des découvertes partagées par les Villes d’Albertville et d’Aoste. Présidé par l’ethnologue et réalisatrice Marianne Chaud, le jury composé de personnalités du monde du voyage a souligné « son caractère frondeur (qui) lui permet de traverser légèrement mais sans innocence les troubles du Moyen-Orient. Son ouverture de coeur lui fait rencontrer aussi bien des dirigeants du Hezbollah que des candidats kurdes à l’exil, elle partage avec la même curiosité  la vie d’une famille de bergers nomades libanaise que l’intimité de femmes turques. Agnès est aussi une bonne photographe et excellente dessinatrice, pleine d’humour et d’humilité, qui sait magnifiquement transmettre sa passion du voyage et sa curiosité pour l’ailleurs ».

Le même jury a, par ailleurs, attribué un « coup de cœur » à Lucie Friedrich, auteure d’une performance mêlant danse, costume, photos, musiques et récits pour raconter son histoire d’amitié avec l’Inde, pour « son ton personnel, sa créativité, sa singularité et son humour ». Lors de cette 12ème édition, les organisateurs du Grand Bivouac ont, par ailleurs, confirmé le lancement effectif de la Villa Marco Polo, destinée à accompagner les jeunes voyageurs « dans leur projet de raconter le monde » et de l’Université Populaire du Voyage en décembre prochain à Albertville.

Contact :

Guy Chaumereuil, président du Grand Bivouac  : 06 87 79 96 04

Bruno Van Den Driessche, directeur du Grand Bivouac : 06 79 36 43 15

Festival / Voyage – Avec plus de 29.000 entrées, le Grand Bivouac persiste et signe

Festival / Voyage

Avec plus de 29.000 entrées, le Grand Bivouac persiste et signe

table ronde 2013Les organisateurs eux-mêmes avouent leur « divine surprise » : avec plus de 29.000 entrées en trois jours, le Grand Bivouac d’Albertville – qui vient de se dérouler du 18 au 20 octobre – affiche, à l’heure du bilan, le 2ème meilleur score de fréquentation depuis sa création.

C’était en 2011, pour son dixième anniversaire : le festival « du voyage et des découvertes partagées » atteignait alors son record de fréquentation (plus de 30.000 entrées) depuis sa création en 2002. Lundi matin, à l’heure des comptes, l’association organisatrice et la Ville d’Albertville ont eu la confirmation d’une douzième édition particulièrement réussie : plus de 29.000 entrées enregistrées aux conférences (+ 14% à elles seules), expositions, animations, Salon du Livre et Village des exposants. « C’est vrai, reconnaissons-le, avouent les responsables. On pouvait s’attendre à tout. D’une manière générale, l’été n’a pas été très favorable aux festivals et on ne peut pas dire que le moral des Français soit au beau fixe ! Mais l’invitation à reprendre la route – thème du festival – et donc, à reprendre espoir a sans doute joué aussi, au-delà d’un renouvellement sans cesse assuré de la programmation, le lancement de projets nouveaux, la qualité de nos partenaires et une organisation…au top ! ».
Le Grand Bivouac en a profité également pour présenter au public les 14 résidents de la première « promotion » de la Villa Marco Polo, destinée à accompagner les jeunes voyageurs « dans leur projet de raconter le monde » et annoncer le lancement effectif de l’Université Populaire du Voyage, en décembre prochain, à Albertville, en présence du grand reporter photographe d’origine iranienne Reza.

Contact :

Guy Chaumereuil, président du Grand Bivouac  : 06 87 79 96 04

Bruno Van Den Driessche, directeur du Grand Bivouac : 06 79 36 43 15

Quatorze jeunes voyageurs sélectionnés pour la toute nouvelle « Villa Marco Polo »

Quatorze jeunes voyageurs sélectionnés pour la toute nouvelle « Villa Marco Polo »

jeune-carte

En inaugurant ce vendredi la 12ème édition du Grand Bivouac, festival du voyage et des découvertes partagées – du 18 au 20 octobre, à Albertville (Savoie) – les organisateurs ont dévoilé les noms des quatorze jeunes voyageurs (*) qui composeront la toute première promotion de la Villa Marco Polo.

Crée dans l’esprit et le prolongement du festival pour accompagner dans leurs projets les jeunes adultes qui souhaitent « voyager pour raconter le monde », la Villa Marco Polo, basée à Albertville, offrira à ses résidents le parrainage individualisé d’un voyageur ou d’une voyageuse confirmé (e) – journaliste, écrivain, réalisateur, documentariste, scientifique, universitaire, artiste, globe-trotter… – d’un cycle d’ateliers-formation, d’un suivi et de la valorisation des œuvres réalisées.
Pour cette première promotion, le comité de pilotage de la Villa Marco Polo a puisé dans une première sélection de 35 candidatures – 150 demandes au total – issues de toutes les régions de France, de Suisse et de Belgique et proposant autant de projets de voyage et de récits aux quatre coins du monde : Birmanie, Argentine, Inde, Tanzanie, Australie, Brésil, Algérie…
Par ailleurs, les organisateurs du festival ont également confirmé le lancement début décembre de l’Université Populaire du Voyage, « un cycle annuel de conférences-débats, ouvert à toutes et tous, pour prolonger et approfondir, à partir des acquis du voyage, la compréhension et la réflexion sur l’état du monde, l’évolution des sociétés et la place de l’individu et du collectif au sein de ces sociétés ».
(*) Jade Blanc (Lozère), Clément Burelle (Savoie), Jokolor (Aveyron), Estelle Fromentin (Paris), Dorothée Lasne (Hérault), Marion Longo (Tarn), Jonathan Maitrot (Suisse), Julien Masson (Savoie), Jade Mietton (Isère), Anne-Laure Paffenholz (Alpes Maritimes), Lola Palmier (Seine-Saint-Denis), Béatrice Roman-Amat (Seine-Saint-Denis), Laura Talias (Côtes d’Armor) et Aurore Wouters (Belgique).

Contact :

Guy Chaumereuil, président du Grand Bivouac  : 06 87 79 96 04

Bruno Van Den Driessche, directeur du Grand Bivouac : 06 79 36 43 15

Nid de guêpes

guêpe 01_nid_Malay Phcar_M7France

« Nid de guêpe« , par Malay Phcar

Je ne vous conseille pas d’aller chatouiller un nid de guêpe, même avec un GoPro Hero !

Guêpe est un nom vernaculaire ambigu en français, pouvant désigner plusieurs espèces différentes d’insectes. Ce nom vernaculaire est aussi à la base de plusieurs noms vulgaires créés pour la nomenclature scientifique en français

Nid de guêpe

Nid de guêpe

Insecte gendarme

Insecte_Sergent 01_M7France_Malay Phcar

Insecte gendarme, par Malay PHCAR

Pyrrhocoris apterus Le gendarme, Pyrrhocoris apterus, appelé aussi « suisse », « cordonnier », « soldat », « masque-nègres » ou encore « diable cherche-midi » en raison de son attirance pour le soleil au zénith, est un insecte hémiptère hétéroptère…

L’accouplement a lieu principalement au début du printemps et dure entre 12 heures et 7 jours !

 

Insecte sergent, par Malay PHCAR

Insecte sergent, par Malay PHCAR

Le Grand Bivouac inaugure un Village tout neuf

Rendez-vous du 18 au 20 octobre, à Albertville (Savoie)

Le Grand Bivouac inaugure un Village tout neuf

village

Non plus « un » salon mais « des » salons, une Géode centrale et de multiples espaces de rencontre, d’expositions et de restauration : le « Village » du Grand Bivouac s’agrandit encore et innove pour fêter son retour place du Pénitencier…

En douze ans, il aura fait plusieurs fois la « navette », d’un côté ou de l’autre de l’avenue des Chasseurs alpins. Cette année, le Village du Grand Bivouac – c’est désormais son nom – retrouve la place du Pénitencier, son lieu d’origine. Pour le reste, c’est un visage tout neuf qu’il offrira, du 18 au 20 octobre, sur près de 5.000 m2, aux milliers de visiteurs qui, entre deux conférences ou autres rendez-vous horaires, ont pris l’habitude de se retrouver : plusieurs salons distincts mais regroupés autour de la place du village – le Salon du Voyage avec ce qui se fait de mieux et de plus professionnel en matière d’agences spécialisées, le Salon du Livre avec ses deux libraires partenaires, la Librairie des Bauges et la Librairie du Bois d’Amarante et leur sélection de 5.000 ouvrages, un marché artisanal rebaptisé « Le Souk » pour découvrir « toutes les couleurs et senteurs de la terre » – un espace scénique pour la musique et tout au centre , une étonnante géode de 100 places pour accueillir, pendant trois jours, douze grands débats et rencontres.

Des espaces de repos y seront également aménagés, tandis que le restaurant-bar de la Cantine Bio, ouvert sur l’intérieur comme sur l’extérieur du Village, accueillera en permanence les festivaliers pour un temps de…récupération bien mérité !

L’ensemble du dispositif – y compris l’accès aux grands débats du festival organisés sous la Géode avec les invités de marque du Grand Bivouac  – sera ouvert les vendredi et samedi de 9h. à 19h et le dimanche de 10h. à 18h. pour 2 €/ jour ou, nouveauté 2013, avec un Pass 3 jours de 3 € (gratuité totale pour les moins de 18 ans). Autre innovation qui fera sans doute plaisir aux…retardataires : chaque jour, la dernière heure d’ouverture sera gratuite !

Voir le Teaser Vidéo  : http://youtu.be/WauIrvbpO6M

Réservation des conférences : Billetterie en ligne sur www.grandbivouac.com 

Découvrez le Proramme complet : http://issuu.com/grandbivouac/docs/programme2013-ordre

 Contacts Presse: Bruno Van den Driessche, Directeur, 06 79 36 43 15, bruno@grandbivouac.com Fabrice Couteau, Assistant de communication, 04 79 32 48 64, fabrice@grandbivouac.com

Mouette vs pie


Mouette est un nom vernaculaire ambigu en français. On nomme mouettes les oiseaux de plusieurs genres de la sous-famille des Larinae et de la tribu des Larini, qui comprend aussi les goélands
Pie est un terme ambigu désignant en français certains grands oiseaux au plumage noir et blanc. Ce terme fait originellement référence à la Pie bavarde et au genre Pica, mot dérivé d’une onomatopée qui signifie « bavard ».