Archives du mot-clé écrivain-voyageur

Projections de Retour au Cambodge, et La Fièvre de l’Or au cinéma de l’Eden

Olivier Wber, réalisateur de Retour au Cambodge; et La Fièvre de l'Or

Projections de Retour au Cambodge, et La Fièvre de l’Or au cinéma de l’Eden le 14 novembre 2014

Films – On projette RETOUR AU CAMBODGE à l’Eden, le fameux cinéma des frères Lumière à La Ciotat, près de Marseille. C’est aussi le plus vieux cinéma au monde.
Le vendredi 14 novembre à 14 h 30

Retour au Cambodge
un film documentaire d’Olivier Weber et Bernard Crouzet,
écrit par Olivier Weber et Malay Phcar
2005 52′ – avec la participation de France 5, Voyage, France 2 et le soutien du CNC
Après vingt-cinq ans dabsence, Malay, un jeune Cambodgien qui a survécu enfant aux camps de la mort des Kmers rouges, revient dans son pays.
Il a décidé de suivre l’écrivain Olivier Weber, qui tourne un documentaire sur le Cambodge. Tous deux saventurent dans les maquis des héritiers de Pol Pot. Les Khmers rouges, dans leurs fiefs montagneux, demeurent impunis…

A 20h 30
La FIEVRE DE L’OR de Olivier Weber

Soirée spéciale Ecrivain-voyageur dans le plus vieux cinéma du monde, l’Eden des frères LumièreProjection du film La Fièvre de l’Or , Prix Terra Festival, Trophée de l’Aventure, Top Ten des meilleurs films sur l’environnement.

« Edifiant! » Studio
« Remarquable » Ciné Live
« Passionnant! » Le Figaro
« Un témoignage accablant » Le Nouvel Obs
« L’un des pires théâtres de la mondialisation » Figaroscope
« Un documentaire édifiant » Le Figaro Magazine«
«Le cycle infernal de l’or » Libération
« Un désastre humain et écologique » Challenges
« La soif de l’or dans une jungle sans lois » Le Monde
« Le mythe de la ruée vers l’or a du plomb dans l’aile » Le Point
« Le cycle du lingot avec son lot d’endettés, de prostituées, de trafiquants« Première
« Le film rappelle Blood Diamond et Le Cauchemar de Darwin » Zéro de conduite
Olivier Weber dédicacera plusieurs de ses ouvrages…

Contact :04 42 83 89 05 – 06 88 02 24 67

La FIEVRE DE L’OR

Synopsis et détails

L’Amazonie est au coeur d’une nouvelle ruée vers l’or. Pour cette course vers les pépites et les paillettes jaunes, les hommes et les femmes s’enchaînent. Et détruisent l’un des derniers paradis, le poumon de la planète, la plus vaste forêt tropicale du monde, où tout se paie désormais en or.
Un cycle du lingot s’est ainsi constitué, avec son lot d’endettés, de prostituées, de parrains, de trafiquants, que ce soit en Guyane française, au Brésil ou au Surinam. L’or a amené les maladies, le mercure, les crimes, l’alcoolisme, et a transformé les criques et les fleuves en poubelles.
Ce cycle est celui de la destruction de l’homme par l’homme. 300 tonnes d’or sortent chaque année de la forêt et 120 tonnes de mercure y entrent. Un échange inégal, trésors contre poison. Avec en toile de fond de cette catastrophe écologique le trafic d’êtres humains, d’armes et de drogues.
Au coeur de cette jungle sans frontières, le drame des Amérindiens Wayanas, côté Guyane française, pollués par le mercure nécessaire à l’or et voués à une disparition prochaine. Déjà, on constate des malformations chez les enfants, des séquelles neurologiques et des cancers chez les plus âgés. Avec le scandale du mercure, on assiste à un nouveau massacre des Indiens.
Au coeur des ténèbres, le nouvel Eldorado est ainsi devenu l’un des pires théâtres de la mondialisation.

 

Université populaire du Voyage – 3ème conférence

Université populaire du Voyage – 3ème conférence

Grands reporters, écrivains voyageurs :
une histoire d’aujourd’hui.

Conférence d’Olivier Weber

Dans les maquis afghansComment raconter le monde…quand il ne cesse de bouger ? En un siècle, pêle-mêle, les deux guerres, la Révolution russe, la décolonisation, l’Espagne, l’Irlande, le Proche-Orient, la Guerre froide, le Vietnam, le terrorisme international aujourd’hui et bien d’autres terrains de confrontation encore : dans la lignée des grands noms du journalisme et de la littérature voyageuse – Joseph Kessel, Albert Londres, Jack London, Blaise Cendrars ou plus près de nous, Lucien Bodard – Olivier Weber, grand reporter, écrivain-voyageur et cinéaste (*), nous entraîne dans l’aventure du monde à travers le grand reportage. Fort de sa propre expérience et de celle de ses confrères missionnés aux quatre coins du globe, il nous raconte la vie et l’œuvre de ces  grands témoins d’hier et d’aujourd’hui.

Le vendredi 11 avril à 20h30
Salle de Maistre – Albertville

Conférence gratuite, ouverte à tous, inscription indispensable sur : www.grandbivouac.com

(*)  Olivier Weber a longtemps été correspondant de guerre. Spécialiste des mouvements de guérilla, il a couvert une vingtaine de conflits. Il a été également ambassadeur itinérant chargé de la lutte contre la criminalité organisée et la traite des êtres humains.

Contact :
Bruno Van Den Driessche, directeur, bruno@grandbivouac.com : 06 79 36 43 15
Fabrice Couteau, assistant de communication, fabrice@grandbivouac.com  : 06 29 33 93 44

Quatorze jeunes voyageurs sélectionnés pour la toute nouvelle « Villa Marco Polo »

Quatorze jeunes voyageurs sélectionnés pour la toute nouvelle « Villa Marco Polo »

jeune-carte

En inaugurant ce vendredi la 12ème édition du Grand Bivouac, festival du voyage et des découvertes partagées – du 18 au 20 octobre, à Albertville (Savoie) – les organisateurs ont dévoilé les noms des quatorze jeunes voyageurs (*) qui composeront la toute première promotion de la Villa Marco Polo.

Crée dans l’esprit et le prolongement du festival pour accompagner dans leurs projets les jeunes adultes qui souhaitent « voyager pour raconter le monde », la Villa Marco Polo, basée à Albertville, offrira à ses résidents le parrainage individualisé d’un voyageur ou d’une voyageuse confirmé (e) – journaliste, écrivain, réalisateur, documentariste, scientifique, universitaire, artiste, globe-trotter… – d’un cycle d’ateliers-formation, d’un suivi et de la valorisation des œuvres réalisées.
Pour cette première promotion, le comité de pilotage de la Villa Marco Polo a puisé dans une première sélection de 35 candidatures – 150 demandes au total – issues de toutes les régions de France, de Suisse et de Belgique et proposant autant de projets de voyage et de récits aux quatre coins du monde : Birmanie, Argentine, Inde, Tanzanie, Australie, Brésil, Algérie…
Par ailleurs, les organisateurs du festival ont également confirmé le lancement début décembre de l’Université Populaire du Voyage, « un cycle annuel de conférences-débats, ouvert à toutes et tous, pour prolonger et approfondir, à partir des acquis du voyage, la compréhension et la réflexion sur l’état du monde, l’évolution des sociétés et la place de l’individu et du collectif au sein de ces sociétés ».
(*) Jade Blanc (Lozère), Clément Burelle (Savoie), Jokolor (Aveyron), Estelle Fromentin (Paris), Dorothée Lasne (Hérault), Marion Longo (Tarn), Jonathan Maitrot (Suisse), Julien Masson (Savoie), Jade Mietton (Isère), Anne-Laure Paffenholz (Alpes Maritimes), Lola Palmier (Seine-Saint-Denis), Béatrice Roman-Amat (Seine-Saint-Denis), Laura Talias (Côtes d’Armor) et Aurore Wouters (Belgique).

Contact :

Guy Chaumereuil, président du Grand Bivouac  : 06 87 79 96 04

Bruno Van Den Driessche, directeur du Grand Bivouac : 06 79 36 43 15

Les écrivains dans la guerre

Les écrivains dans la guerre

Olivier Weber anime une nouvelle émission sur France Culture : Ecrivains dans la guerre 

Le samedi de 12h à 12h30, à partir du 27 juillet.

Olivier Weber anime une nouvelle émission sur France Culture : Ecrivains dans la guerre Le samedi de 12h à 12h30, à partir du 27 juillet

Olivier Weber anime une nouvelle émission sur France Culture : Ecrivains dans la guerre ; Le samedi de 12h à 12h30, à partir du 27 juillet

Jack London, Ernest Hemingway, Curzio Malaparte, Joseph Kessel, John Steinbeck, Vassili Grossman : ces écrivains furent aussi des grands reporters et correspondants de guerre. L’émission propose aux auditeurs de les accompagner sur le front, pour montrer combien cette expérience-limite impressionna fortement leur style littéraire. Extraits de textes et reportages.

Une émission d’Olivier Weber, écrivain-voyageur et grand reporter. Prix Joseph Kessel, Prix Albert Londres et Prix de l’Aventure, il a séjourné en tant que correspondant de guerre avec une quinzaine  de mouvements de guérillas et a couvert une vingtaine de conflits.

Dernier  ouvrage paru : Les Impunis, un voyage dans la banalité du mal (Robert Laffont).

Le Monde vu du train

De Madras à Pondichéry et à l’Océan Indien. Les carnets de route d’un écrivain-voyageur. Olivier Weber sur les rails.
L’Inde du Sud vue du train, c’est sur VOYAGE!
Samedi 19 et dimanche 20 mai.

http://television.telerama.fr/tele/documentaire/le-monde-vu-du-train,5743243.php

Lancement de l’Université Populaire du Voyage

INEDIT

Le Grand Bivouac lance l’Université Populaire du Voyage et pour les jeunes voyageurs la « Villa Marco Polo », en partenariat avec la ville d’Albertville.

Sur la toile, 11 mai 2013

Reportage de Malay Phcar – 24 avril 2013

http://www.youtube.com/watch?v=w7K8ndNzW9w

Olivier Weber

Olivier Weber

Fort de son  » Festival des découvertes partagées » – 25 à 30.000 entrées chaque année à Albertville – et pour « faire du voyage un levier pour comprendre le monde et s’y impliquer », le Grand Bivouac annonce le lancement, en partenariat avec la cité savoyarde, d’une Université Populaire du Voyage et d’une « Villa Marco Polo » pour les jeunes voyageurs. « Sensibiliser le public à l’importance du voyage pour la compréhension du monde et de ses évolutions, l’approche de la diversité et le respect de l’autre ». Le projet dont la mise en oeuvre effective aura lieu à l’automne prochain, comporte, en sus du festival existant, deux initiatives totalement inédites ; le lancement d’une Université Populaire du voyage, « un espace de savoir et d’échange, ouvert à tous, transgénérationnel et prospectif pour faire du voyage un levier pour comprendre l’évolution du monde et s’y impliquer » VILLA MARCO POLO  » pour susciter, préparer et soutenir les grands voyageurs de demain ». Cette « Villa », accueillie par la ville d’Albertville, proposera chaque année à des jeunes voyageurs confirmés ou primo-voyageurs – dont les candidatures seront reçues à compter de l’été prochain – « trois offres complémentaires et indissociables : un accompagnement personnalisé, un programme de sessions collectives pour se former à voyager, à l’altérité et à la valorisation de leur voyage ainsi que l’accès aux sessions de l’Université ». Le comité éditorial constitué à cet effet comprend, à ce jour, Olivier Weber, écrivain, grand reporter, maître de conférence à Sciences Po Paris, Marianne Chaud, ethnologue et réalisatrice, Sylvie Brieu, grand reporter au National Geographic et écrivain-voyageur, Franck Michel, anthropologue, écrivain, fondateur de l’association Déroutes et Détours, Olivier Archambeau,géographe, maître de conférences à l’Université Paris 8 et président de la Société des Explorateurs Français et Eric de Kermel, directeur de Terre Sauvage (Bayard Presse nature et territoires).