Archives du mot-clé Cambodge

Sala Bai est une école hôtelière, l’école du riz.

Sala Bai, l’école du riz

Reportage de Malay PHCAR – Mars 2008

Remis en ligne Novembre 2017, par M7France
Réalisation de Malay PHCAR
Photos de Marc AUDREZET

Sala Bai est une école hôtelière, l’école du riz.
Laetitia VIAUD est responsable du développement de l’association « Agir pour le Cambodge », créée en 1984 par un cambodgien, un ancien étudiant du lycée Franklin à Paris.

Entretien avec madame Vassorn Sam Saoeun(à Gouvieux), est une ancienne institutrice cambodgienne(Première promotion de l’école Normale de Kampong Kantout, Cambodge). Elle a pu quitter le Cambodge avant la prise de Phnom Penh par les khmers rouges au 17 avril 1975 parce que son mari avait obtenu une bourse pour une étudier à Bruxelles (Belgique).

« Le procès des khmers rouges est utile pour la génération après, qu’ils soient vieux les responsable du régime de Pol Pot…

La jeunesse cambodgienne a la rage de vivre, qui font tout pour s’en sortir, et leur parents ont bien compris de l’intérêt de mettre leurs enfants à l’école… »

Entretiens avec Olivier Fresnoy, il a effectué une mission à Sala Bai; Laetitia Viaud était responsable du développement pour Agir pour le Cambodge, et Madame Jeanou Moreau est la présidente de l’association Présence Bien Être, à Gouvieux(France).

http://www.presence-bien-etre-gouvieux.fr/

La Planète n’est pas une poubelle

La Planète n'est pas une poubelle

La Planète n’est pas une poubelle

La Planète n’est pas une Poubelle
Réalisation de Malay PHCAR

Soutenu par la ville de Cergy, Paul-Antoine PICHARD a parcouru les grands décharges d’une vingtaine de pays à travers les 5 continents, durant 3 trois ans.

Il a photographié des gens qui survient en recyclant des ordures des grands décharges publiques…

Comme des rats, les gens fouillent les ordures…

Quelques ONG sont venues aider, les enfants, au Cambodge, un couple de retraiter français ont créée en mars 1996 « Pour Une Sourire d’Enfant », Christian et Marie-France des Pallière , pour sortir les enfants de la misère… Soutiens, scolarisation, formation professionnelle des enfants défavorisés au Cambodge.
www.pse.ong

Paul-Antoine PICHARDl a photographié des gens qui survient en recyclant des ordures des grands décharges publiques...

Paul-Antoine PICHARDl a photographié des gens qui survient en recyclant des ordures des grands décharges publiques…

Paul-Antoine PICHARDl a photographié des gens qui survient en recyclant des ordures des grands décharges publiques...

LA PRISE EN COMPTE DE LA DOULEUR ET L’ACTION HUMANITAIRE

DOULEUR SANS FRONTIÈRE

PREMIÈRE ONG OEUVRANT CONTRE LA DOULEUR

Si la prise en charge de la douleur est devenue pour les pays du Nord une priorité de santé, l’est-elle réellement dans des pays en voie de développement ou dans des pays meurtris par des conflits ou des catastrophes naturelles ?
Dans ces pays où tout est à faire ou à reconstruire, la prise en charge de la douleur peut ne pas apparaître comme une priorité de santé publique. Les réalités de terrain font, qu’il est plus urgent et important de prendre en charge les besoins vitaux ou de santé primaire : vaccination, alimentation, campagne d’information sur le sida, amputation, sanitation, création de puits pour l’eau… Cependant socialement et individuellement, la douleur peut être si invalidante qu’elle interdit ou empêche toutes activités artisanales, agricoles, et professionnelles pour celui qui souffre. La souffrance peut être si intense qu’elle laissera des cicatrices indélébiles. Elle devient une source d’exclusion supplémentaire dans des populations qui sont déjà en grande précarité.(…)

DIRECTEUR NATIONAL – CAMBODGE

Kh 6040

Date de fin de validité de l’annonce : 5 juin 2015
Prise de poste immédiate.
En étroite collaboration avec le Directeur Programme et la Coordinatrice générale, le Directeur National vient renforcer l’équipe en place pour la mise en place de la stratégie de développement. A ce titre, il travaille en étroite collaboration avec l’équipe administrative, médicale et paramédicale sur place et le siège. Il/Elle apporte un soutien à la gestion de la mission dans son ensemble.

Vous trouverez la fiche de poste en cliquant sur le lien qui suit:

Directeur National – Cambodge

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

La prise en charge de la Douleur et l’Action humanitaire

Par Alain SERRIE

douleur Sans Frontière_02

http://www.douleurs.org/

17 Avril 1975, 40 ème Commémoration des Victimes du Génocide Khmer Rouge

17 avril 1975 17 avril 1975 17 avril 1975 17 avril 1975 Place de Trocadéro Esplanade des Droits de l'Homme Demain 18 avril *** 17 avril 1975 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org

17 avril 1975
Place de Trocadéro Esplanade des Droits de l’Homme
Demain 18 avril
***
17 avril 1975
40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge
Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne)
17avril1975.org

Cambodge, 17 avril 1975 – 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge17 avril 1975, Place de Trocadéro Esplanade des Droits de l'Homme Demain 18 avril *** 17 avril 1975 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org

17 avril 1975, 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org

17 avril 1975,
40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge
Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne)
17avril1975.org

17 avril 1975 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org17 avril 1975 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org17 avril 1975 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org17 avril 1975 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org17 avril 1975 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org17 avril 1975 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org17 avril 1975 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org17 avril 1975, 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org17 avril 1975 40 ème Commémoration des victimes du Génocide Khmers Rouge Ce matin, à la pagode BODHIVANSA (Champs sur-Marne) 17avril1975.org

ENRICHISSANT – La photographie comme un langage

An Eye For An Eye

Dorothée Adam, réalisatrice et Présidente de l’association An Eye For An Eye

Oliver TOURON et Benjamin Geminel sont Photojournalistes free-lance

Olivier TOURON et Benjamin Geminel sont tous les deux Photojournalistes free-lance
Photo de Malay Phcar

Olivier WEBER, écrivain et Grand-reporter; membre d'honneur de l'association An Eye For An Eye

Olivier WEBER, écrivain et Grand-reporter; membre d’honneur de l’association An Eye For An Eye
Photo de Malay PHCAR/M7France.fr

« La photographie comme un langage, vue par Olivier WEBER »
« A partir d’une photo j’en parle parce que, mon ami Malay survivant des camps de la mort au Cambodge est ici, Malay PHCAR.

Il est dans la forêt Pol Pot, il marche comme ça…vers le ciel, vers le soleil, majestueux avec son bâton. Derrière, il y a le frère n°1, n°2, n°3 Ieng Sary, Khieu Samphan, au milieu il y a un jeune garde du corps, qui a 20 ans et qui va devenir l’un des chefs khmers rouges…

On a montré la photo, c’est très compliqué au responsable khmer rouge qui est toujours en poste là, dans la forêt. Ce n’est plus un rebelle, c’est un général d’armée, grand corrompu.

Evidemment c’était la photo interdite…on a eu des menaces de mort plus que ça, mais on a bâtit tout un…deux documentaires, surtout le deuxième pour France 2, autour de cette photo interdite. C’était comment…Euh, finalement cette photo symbolisait aussi…symbolisait le régime khmer rouge, le Génocide, puis leur impunité aujourd’hui, voilà…

Cette photo pour moi elle est magique, elle est vraiment la liberté guidant le peuple dans le sang, le peuple va se faire massacré par le libérateur…

Retrouvé l’une des photographie, donc c’est la photo nous a permis de dénoncer d’autant plus les khmers rouges aujourd’hui, voilà. »

« La photographie comme un langage, vue par Olivier WEBER »

Olivier WEBER est auteur du livre « Les Impunis« , paru aux éditions de Robert Laffont; et réalisateur de documentaires RETOUR AU CAMBODGE – France 5, France 2 et VOYAGE

LES RUBIS DES KHMERS ROUGES – France 2

M7France : Liberté-Fraternité-Partagée

Olivier WEBER est un écrivain français, Grand reporter et réalisateur de documentaires; il est auteur et réalisateur de RETOUR AU CAMBODGE, documentaire pour les chaînes
France 5, VOYAGE et France 2
LES RUBIS DES KHMERS ROUGES – Documentaire France 2
Olivier WEBER est auteur du livre « Les Impunis », édition Robert Laffont

Jean-Claude Coutausse Photojournaliste, Photographe pour le Monde

Jean-Claude Coutausse Photojournaliste, Photographe pour le Monde

ENRICHISSANT – Hier soir au Café Monde et Médias, Place de la République

Soirée-rencontre – « La photographie comme un langage » http://www.aneyeforaneye.org/

Ils sont écrivains, Grand Reporter, Photojournaliste, Réalisateurs…Ils  sont venus parler de leurs professions, et ils apportent leurs soutiens à l’association An Eye For An Eye – AEFAE

L’association AN EYE FOR AN EYE crée des correspondances photographiques pérennes entre des groupes d’enfants en situation économique, sociale, ou psychologique difficile à travers le monde. La photographie, enseignée comme un langage, leur donne la possibilité de communiquer les uns avec les autres, bien que ne parlant pas la même langue et ne pouvant pas se rencontrer physiquement.

Les enfants sont considérés comme des auteurs. Ils apprennent les techniques de base en photographie, et chaque groupe est parrainé par un photographe professionnel. Les photos prises au cours des ateliers sont le fruit d’une intention exprimée par les enfants photographes dans une démarche de partage avec leurs correspondants. Les enfants travaillent avec un cadre en carton afin de réfléchir à ce qu’ils souhaitent montrer avant de prendre une photo.
Les adultes ne sont que des facilitateurs. Les enfants légendent eux-mêmes leurs photos et les présentent au public lors d’expositions.

L’acceptation de la diversité culturelle est un des grands enjeux du monde actuel. Elle est un des facteurs essentiels de la lutte contre la pauvreté et contre les exclusions, et, plus largement, l’une des conditions pour que s’établissent entre les hommes des rapports sains et mutuellement enrichissants.

Permettre à des enfants d’entrer en contact avec des enfants d’un autre monde que le leur, c’est leur donner le moyen de « sentir » puis de connaître et de comprendre leur propre environnement social et culturel.

Utilisant la photographie comme outil de narration et de communication, le projet AN EYE FOR AN EYE vise à favoriser l’accès à la culture, l’égalité des chances, et à créer du lien social entre enfants de cultures différentes, y compris au sein d’un même territoire. À terme, c’est leur donner le moyen de communiquer et d’échanger avec « l’Autre » par- delà les appartenances.

 

BOKATOR – Trois Nouveaux Instructeurs en Europe, les trois premiers brevetés de la Fédération Européenne de Bokator

BOKATOR – Trois Nouveaux Instructeurs en Europe

Les trois premiers brevetés de la Fédération Européenne de Bokator sont
Jean-Philippe, Antonio Cossu et Jérome Saujot.

C’était un très beau passage de brevet d’Instructeur de BOKATOR, cet après midi au Stade Stéphane Diagana, à Andrésy.

Leur brevet a été remis par Mom SEBIRE, présidente de la Fédération Européenne de Bokator.

Benjamin Sébire est le directeur technique de la formation, il n’a que 21 ans ! Chapeau.

Sans oublier Nicolas Berthelot qui prépare le passage de son kramar vert !

Les 1ers diplômés de la Fédération Européenne de Bokato

 

BOKATOR – Trois Nouveaux Instructeurs en Europe
Reportage de Malay PHCAR
BOKATOR - Trois Nouveaux Instructeurs en Europe

BOKATOR – Trois Nouveaux Instructeurs en Europe
Reportage de Malay PHCAR

BOKATOR – Trois Nouveaux Instructeurs en Europe

Reportage de Malay PHCAR
Montage : Malay PHCAR

Prises de vues :
Paul-Antoine PICHARD et Malay PHCAR

Jean-Philippe, Antonio Cossu et Jérome Saujot sont instruits par Sarin PREAP(Benjamin SEBIRE) aux techniques de base du Bokator, plus 150 techniques.
Le Dimanche 21 Décembre 2014, le BOKATOR Khmer comptera 3 nouveaux instructeurs en Europe, cet art martial khmer a faillit disparaître sous le régime des khmers rouges.
Grace au dévouement du Grand Master San Kim Sean, que le Bokator est aujourd’hui reconnu, pratiqué au Cambodge, et commence à rayonner en dehors du pays Khmer.

www.kunkhmerandresy.net

www.m7france.fr

Projections de Retour au Cambodge, et La Fièvre de l’Or au cinéma de l’Eden

Olivier Wber, réalisateur de Retour au Cambodge; et La Fièvre de l'Or

Projections de Retour au Cambodge, et La Fièvre de l’Or au cinéma de l’Eden le 14 novembre 2014

Films – On projette RETOUR AU CAMBODGE à l’Eden, le fameux cinéma des frères Lumière à La Ciotat, près de Marseille. C’est aussi le plus vieux cinéma au monde.
Le vendredi 14 novembre à 14 h 30

Retour au Cambodge
un film documentaire d’Olivier Weber et Bernard Crouzet,
écrit par Olivier Weber et Malay Phcar
2005 52′ – avec la participation de France 5, Voyage, France 2 et le soutien du CNC
Après vingt-cinq ans dabsence, Malay, un jeune Cambodgien qui a survécu enfant aux camps de la mort des Kmers rouges, revient dans son pays.
Il a décidé de suivre l’écrivain Olivier Weber, qui tourne un documentaire sur le Cambodge. Tous deux saventurent dans les maquis des héritiers de Pol Pot. Les Khmers rouges, dans leurs fiefs montagneux, demeurent impunis…

A 20h 30
La FIEVRE DE L’OR de Olivier Weber

Soirée spéciale Ecrivain-voyageur dans le plus vieux cinéma du monde, l’Eden des frères LumièreProjection du film La Fièvre de l’Or , Prix Terra Festival, Trophée de l’Aventure, Top Ten des meilleurs films sur l’environnement.

« Edifiant! » Studio
« Remarquable » Ciné Live
« Passionnant! » Le Figaro
« Un témoignage accablant » Le Nouvel Obs
« L’un des pires théâtres de la mondialisation » Figaroscope
« Un documentaire édifiant » Le Figaro Magazine«
«Le cycle infernal de l’or » Libération
« Un désastre humain et écologique » Challenges
« La soif de l’or dans une jungle sans lois » Le Monde
« Le mythe de la ruée vers l’or a du plomb dans l’aile » Le Point
« Le cycle du lingot avec son lot d’endettés, de prostituées, de trafiquants« Première
« Le film rappelle Blood Diamond et Le Cauchemar de Darwin » Zéro de conduite
Olivier Weber dédicacera plusieurs de ses ouvrages…

Contact :04 42 83 89 05 – 06 88 02 24 67

La FIEVRE DE L’OR

Synopsis et détails

L’Amazonie est au coeur d’une nouvelle ruée vers l’or. Pour cette course vers les pépites et les paillettes jaunes, les hommes et les femmes s’enchaînent. Et détruisent l’un des derniers paradis, le poumon de la planète, la plus vaste forêt tropicale du monde, où tout se paie désormais en or.
Un cycle du lingot s’est ainsi constitué, avec son lot d’endettés, de prostituées, de parrains, de trafiquants, que ce soit en Guyane française, au Brésil ou au Surinam. L’or a amené les maladies, le mercure, les crimes, l’alcoolisme, et a transformé les criques et les fleuves en poubelles.
Ce cycle est celui de la destruction de l’homme par l’homme. 300 tonnes d’or sortent chaque année de la forêt et 120 tonnes de mercure y entrent. Un échange inégal, trésors contre poison. Avec en toile de fond de cette catastrophe écologique le trafic d’êtres humains, d’armes et de drogues.
Au coeur de cette jungle sans frontières, le drame des Amérindiens Wayanas, côté Guyane française, pollués par le mercure nécessaire à l’or et voués à une disparition prochaine. Déjà, on constate des malformations chez les enfants, des séquelles neurologiques et des cancers chez les plus âgés. Avec le scandale du mercure, on assiste à un nouveau massacre des Indiens.
Au coeur des ténèbres, le nouvel Eldorado est ainsi devenu l’un des pires théâtres de la mondialisation.

 

Citron kaffir

Citron kaffir, photo de Malay PHCAR/M7France

Citron kaffir; L’arbre de petite taille possède des feuilles rétrécies au centre et des épines sur les branches. Les fleurs blanches donnent naissance à de petits fruits ronds ne dépassant pas 5 à 6 cm de diamètre. L’écorce du fruit à la texture grumeleuse est d’une teinte vert profond qui devient jaune à maturité. Photos de Malay PHCAR/M7France

Citron kaffir, photo de Malay PHCAR/M7France

Recette : Cambodge : Amok Trei ou Poisson à la cambodgienne

 

BOKATOR – Formation d’Instructeurs d’Europe

BOKATOR

Formation d’Instructeurs d’Europe
Réalisée par Malay PHCAR – Durée 6′ 40″ -Juin 2014

Formation d'Instructeurs Européens de Bokator

Formation d’Instructeurs européens de Bokator – La Fédération Européenne de BOKATOR a débuté une première formation d’instructeurs, à Andrésy, au Stade Stéphane DIAGANA.

Organisée par Môm SEBIRE, pour l’occasion une Fédération Européenne de Bokator a été créé.
Ils sont très motivés…
– Elie David Holin – https://www.facebook.com/elie.holin
– Jérôme SAUJOT – https://www.facebook.com/jerome.saujot
– Jean-Philippe – https://www.facebook.com/fifi.kunkhmer
– Antonio COSSU – https://www.facebook.com/karathai.bushido
Ils sont quatre professeurs d’arts martiaux, deux Chti’s et deux parisiens, ils sont convaincus par des techniques de Bokator(Art Martial Khmer, millénaire, autre fois, les maîtres combattaient des tigres et des lions à coup de genoux, coudes, et bâtons…)

Ils ont passé le week-end à Andrésy, au Stade Stéphane DIAGANA, Andrésy, à pratiquer le Bokator avec le kru Sarin, ils ont fait la première phase de formation d’instructeur aux techniques de base du Bokator.

Le Bokator est un art matial du Cambodge, vieux plus de 2000 ans, et possédant plus de 10. 000 techniques, reconnu par l’UNESCO. C’est l’art du Kun Khmer originaire du Cambodge.

www.facebook.com/kunkhmerandresy

www.m7france.fr