Archives du mot-clé pontoise

NO MAD FESTIVAL 4, IPhone, cette invention du Diable – Rencotre : Olivier Föllmi et Jean-Marie Hullot

NO MAD FESTIVAL 4, IPhone, cette invention du Diable

Réalisation de Malay PHCAR

Rencontre
Olivier Föllmi et Jean-Marie Hullot

C’était un moment de partage exceptionnel avec Olivier Föllmi et Jean-Marie Hullot sur leur bouleversant pèlerinage au coeur des nuages blancs, autour du Mont Kaïlsah(Tibet).

Jean-Marie Hullot : En fait, quand je travaillait justement c’est quelque chose que j’ai essayé de faire passer aux états Unis, parce que je pense ce qu’ils ont un vrai problème ses gens travaille tout le temps, et qui ont pour but de faire de l’argent, c’est que progressivement en fait ils s’assèchent.
Et je disais toujours à Steeve Job « si tu veux… tu fais une grave erreur, parce que en fait t’es, t’es quelqu’un une espèce de maque ness qui a arrive à entourer… de faire entourer des gens qui sont des meilleurs du monde… pour faire ses trucs informatiques…et tout le bazar. Mais simplement, ce n’est pas forcement toi, l’environnement aussi elle les pressent, elle, elle les pressent, les pressent, les pressent, les pressent, et puis ne prennent jamais les vacances les gens. Résultat, au bout d’un certains moments ils sont asséchés; et l’asséché en plus comme tu fais toujours la même chose, eh beh c’est comme les fleuves ça creuse des sillons dans le font de ton cerveau, et après tes pensés ne passent plus que par là; et résultat t’es plus créatif tout ses gens qui sont créatifs à l’origine, ils ne le sont pas et mais la bonne solution je disais la bonne dit leurs d’aller prendre trois mois de vacances. Tu vois, et puis moi de tout façon pour c’était le deal quand je suis venu, ok, je veux bien je peux partir comme je veux. Régulièrement je suis disparu. On s’est bien entendu dès le départ, il a compris qu’on était différent. (…) c’est un voyage comme celui-ci permet de se libérer complètement son esprit.

Olivier Föllmi : (…) Je pense personnellement que le Chine qui est un pays extrêmement développé, plus que nous, et qui sont très vigilant sur ses questions là, maintenant. ça n’a plus rien avoir qu’il n’a trente ans. Par-contre qu’il y a une consommation invraisemblable; donc qui génère forcément une pollution; par contre il y a quand même qu’il y a des démarche intéressant c’est d’ailleurs quand je suis revenu en hiver, dans l’est du Tibet c’était pour aller rencontrer des villages qui sont engagés dans des déchets zéro. Donc des villages qui n’ont accès à la grande consommation de la ville, qui avait quand même l’accès à la consommation; parce que tous les tibétains villageois ont leur IPhone, tous les tibétains sont noyés de IPhone ! Sans s’ accuser personne… et leurs voitures…voilà… Le Tibet s’est enrichi. Malgré tout ce n’est pas la grande consommation des grandes villes. je trouve extrêmement intéressant, c’est pourquoi je vais dans ses villages des villageois des associations tibétaines se mobilisent pour créer des notions de déchets zéro. Vous voyez il y a… C’est étonnant, des pays qui ont des retards qui ont donné un départ…qui ont sauté une étape.

Jean-Marie Hullot : A Lhassa tous les motos, les deux roux sont interdits, sauf s’ils sont électriques.

Olivier Föllmi : (…) Il y a déjà une étape qui est plus loin que la notre. Nous, nous on a déjà nos tris sélectifs,… enfin quand vous allez en Suisse, ça nous fait rigoler notre notion de tris sélectifs parce que en Suisse vous avez quinze poubelles en fonction de …

Question : Au Tibet, il y a pas de centrale nucléaire, il y a une différence de nos pays…

Jean-Marie Hullot : Il y a énormément d’énergie solaire, panneaux solaires… Mais cependant il faut faire attention à un truc par apport à ce que vous disiez que des déversement de truc nucléaire, un des problème aujourd’hui est qui est au Tibet et qui est dans toutes les régions adjacentes, euh …c’est lié à l’énergie électrique… C’est les batteries , et pour récupérer le lithium, c’est un travail de cochon; et qui est un désastre pour l’environnement. Et le Tibet est intéressant pour les chinois parce qu’ils trouver du lithium. Et donc là, c’est un notre débat. Le débat environnemental, euh… il résolve une partie mais ça se déplace vers ailleurs…mais ça fait partie de tous les problèmes écologiques.

Le No Mad Festival double ses fréquentation à chaque année, Laétitia Santos, fondatrice, est satisfaite, malgré qu’il y a la concurrence de la coupe du monde de football, il y a eu une bonne fréquentation, les gens s’approprient le festival.

Luc Rimbault, directeur de l’office du Tourisme de Cergy-Pontoise est l’un des acteurs qui voudra voir le No Mad Festival rayonne au delà Cergy-Pontoise.

2500 km à pied le long du Mékong – Rencontre : Quentin & Mariette, No Mad Festival : 15, 16 et 17 Juin 2018

2500 km à pied le long du Mékong – Quentin & Mariette
No Mad Festival, Babel Voyages et  Tourisme de Cergy-Pontoise : 15, 16 et 17 Juin 2018
Présenté par Eric Lange

Réalisation de Malay PHCAR

Mariette et Quentin ont parcouru 2500 km à pieds le long du Mékong. Traversant les pays des moines tibétains,le Dalaï Lama(le Tibet), le pays des pandas(la Chine), la Thaïlande, le Laos, le pays qui a reçu plus de bombardement durant les guerres d’Indochine, les guerres du Vietnam, et le Cambodge, le pays du temple Angkor Vat, le riz parfumé(le jasmin)le pays du Krama, le Kun Khmer, le Bokator, le génocide des khmers rouges…

Les développements économiques en Asie, la Chine, et les pays d’Asie, les barrages construits sur le Mékong pour produire de l’électricité est entrain d’achever le fleuve, et les pollutions, le plastique, les produits toxiques, des usines…

Mariette & Quentin ont livré un témoignage brut et sans concession sur ce qu’ils ont vue durant les 2500 km parcouru à pieds le long du Mékong.

Les conséquences sont désastreuses pour les populations, car les gouvernements de ses pays ne semble pas bien chercher les solutions pour la bonne gestion et le partage de cette richesse en eau.

Le No Mad Festival double ses fréquentation à chaque année, Laétitia Santos, fondatrice, est satisfaite, malgré qu’il y a la concurrence de la coupe du monde de football, il y a eu bonne fréquentation, les gens s’approprient le festival.

Luc Rimbault, directeur de l’Office du Tourisme de Cergy-Pontoise est l’un des acteurs qui voudra voir le No Mad Festival rayonne au delà Cergy-Pontoise.

Il n’y a plus de Frontières ? Olivier WEBER était au Festival No Mad à Cergy-Pontoise

Il n’y a plus de « Frontières » ? Il n’y pas de frontières à Cergy-Pontoise.

Frontières, Olivier Weber

Frontières, Olivier WEBER est un écrivains voyageur. La conférence est animé par Eric LANGE(Photo : Denis Londas)

Festival No Mad 3, Frontères – Conférence avec Olivier WEBER, réalisation de Malay Phcar

Le Tourisme responsable

Olivier WEBER a fait une conférence sur son livre FRONTIÈRES, hier aux troisième éditions du Festival No Mad, à  Cergy-Pontoise.

Il est auteur de nombreux livres : Le Faucon afghan, J’aurai de l’Or, French Doctors, Le Festin de l’Orient, Les Impunis, Lucien BORDARD, KESSEL, JAck LONDON, Je suis de nul part… Et il est aussi réalisateur de nombreux documentaires, Le Rubis des khmers rouges, La Fièvre de l’Or, Retour au Cambodge… Olivier WEBER a obtenu le prix Albert Londres, Joseph Kessel, Le Prix du Livre Européen et Méditerranéen…

Olivier WEBER est un écrivain-voyageur et grand reporter, il a été longtemps correspondants de guerre pour la presse française, a travaillé plusieurs années pour l’hebdomadaire Le POINT.

Oliver WEBER a été ambassadeur itinérant contre la traître des être humains pendant cinq ans.

Olivier Weber est au Festival No Mad, à Cergy-Pontoise

Olivier Weber au Festival No Mad, à Cergy-Pontoise (Photo : Denis Londas/M7France)

Olivier WEBER au festival No Mad à Cergy-Pontoise(juin 2017)

Helmut Kohl est décédé hier, il a fait tomber les murs de Berlin, et a permis aux deux Allemagne de se réunifier, nous a dit Olivier WEBEER.

Frontières, Olivier Weber est en conférence au festival No Mad 2017, à Cergy-Pontoise

Festival No Mad 3, Frontères – Conférence avec Olivier WEBER, Réalisation de Malay Phcar, M7France
Prises de vues :
Malay Phcar, et avec la participation de Denis Londas

Le Festival No Mad, est organisé par Babel Voyages et l’Office de Tourisme de Cergy-Pontoise, il s’est déroulé au bord de l’Oise et à l’Office de Tourisme, les 17 et 18 juin 2017. C’est la troisième édition du Festival No Mad.

Olivier WEBER est invité, il a fait une conférence sur son livre « Frontières ».

Olivier a fait des études par hasard, quand il était adolescent, il a été berger dans ses montagnes. « J’apercevais la mer à quelques kilomètres de là; je lisais mon livre Goethe, je le lisais à mes chèvres, oui, mes chèvres aimaient Goethe quand je le leurs lisais; c’est un auteur allemand, les gens n’ont pas aimé Goethe; c’est Cervantès qu’ils aiment.

Sabrina et Roland Michaud sont des invités d’honneur du Festival No Mad 3; C’est de leur faute si j’ai le goût des voyages, a dit Olivier WEBER. « J’ai été influencé par leurs livres, leurs photos et leurs textes poétiques quand j’étais jeune. »

Quand on voyage, il faut voyager avec le coeur; ne pas attendre un verre d’ananas, de l’autre côté du barbelé, l’africain est un esclave.

Livre – Frontières d’Olivier Weber
« Franchir les frontières pour Olivier Weber, c’est l’occasion de portraits en tous genres avec humour, enchantement et gravité, mais aussi de réflexions sur la mondialisation, les fissures des confins et la planète de demain, le tout dans la tradition des grands récits de voyages littéraires. »

Quand on est au Brésil, au Surinam vous avez la frontière de l’autre côté, c’est comme si vous traversiez l’Oise, pratiquement…

Helmut Kohl avait aussi négocié la réunification des deux Allemagne avec Gorbatchev. Chute du mur, j’étais à Berlin, il y avait la chute du mur j’y suis allé en 1989; je suis allé à Prague, après à Bucarest.
91 chute de la maison mère, la maison de l’URSS. On a dit le voilà John Lennon, chute du mur donc réunification du peuple tout ça…
Mais en fait, si vous regardez la production des frontières depuis 1991 n’a jamais été aussi forte. 26 mille kilomètres de frontières ont été dessinées, créées…

« Les Brésiliens venaient chercher de l’or en Guyane parce que la France respecte les droits de l’Homme. »

(Vidéo de la conférence est à venir bientôt.)

Cet année, le Haïti, le Madagascar, la Mongolie, l’Iran, la Papouasie Nouvelle Guinée et la Palestine sont mis à l’honneur.

Le No Mad Festival est né de la rencontre entre deux acteurs de Cergy-Pontoise, engagés l’un et l’autre pour un tourisme plus durable : le web média spécialisé sur le sujet, Babel Voyages, et l’Office de Tourisme de Cergy-Pontoise – Porte du Vexin.

Vidéo de la conférence est à venir bientôt.

Roland & Sabrina MICHAUD sont des invités d’honneur du Festival No Mad III 2017, Roland et Sabrina ont parcourent le monde depuis plus de soixante ans. Partout, ils recherchent à saisir la vérité de l’instant, la bonté des hommes ou la beauté de leur de leurs cultures. Ils ne veulent pas être des donneur de leçon qui prennent des photos et puis qui s’en vont. « Nous, nous prenons le temps pour respirer le parfum de la rose. »

Festival No Mad 3, Roland et Sabrina MICHAUD

Festival No Mad 3, Roland et Sabrina MICHAUD

Roland & Sabrina MICHAUD, Festival No Mad à Cergy-Pontoise 2017
Ils ont fait plus de 60 ans de voyages à travers le monde

La conférence est animée par Eric LANGE.

Festival No Mad 3, Philippe BICHON préfère le carnet de voyage

Kares Le Roy est un photographe français, et grand voyageur, cherche à mettre en lumière les peuples nomades…

Kares Le Roy

Kares Le Roy est un photographe français, et grand voyageur, cherche à mettre en lumière les peuples nomades…

Kares Le Roy

Kares Le Roy est un photographe français, et grand voyageur, il veut à mettre en lumière les peuples nomades…

Article publié par Malay PHCAR

Photos de Denis Londas et Malay Phcar – www.M7France.fr

18 juin 2017