Archives du mot-clé Jack London

Université populaire du Voyage – 3ème conférence

Université populaire du Voyage – 3ème conférence

Grands reporters, écrivains voyageurs :
une histoire d’aujourd’hui.

Conférence d’Olivier Weber

Dans les maquis afghansComment raconter le monde…quand il ne cesse de bouger ? En un siècle, pêle-mêle, les deux guerres, la Révolution russe, la décolonisation, l’Espagne, l’Irlande, le Proche-Orient, la Guerre froide, le Vietnam, le terrorisme international aujourd’hui et bien d’autres terrains de confrontation encore : dans la lignée des grands noms du journalisme et de la littérature voyageuse – Joseph Kessel, Albert Londres, Jack London, Blaise Cendrars ou plus près de nous, Lucien Bodard – Olivier Weber, grand reporter, écrivain-voyageur et cinéaste (*), nous entraîne dans l’aventure du monde à travers le grand reportage. Fort de sa propre expérience et de celle de ses confrères missionnés aux quatre coins du globe, il nous raconte la vie et l’œuvre de ces  grands témoins d’hier et d’aujourd’hui.

Le vendredi 11 avril à 20h30
Salle de Maistre – Albertville

Conférence gratuite, ouverte à tous, inscription indispensable sur : www.grandbivouac.com

(*)  Olivier Weber a longtemps été correspondant de guerre. Spécialiste des mouvements de guérilla, il a couvert une vingtaine de conflits. Il a été également ambassadeur itinérant chargé de la lutte contre la criminalité organisée et la traite des êtres humains.

Contact :
Bruno Van Den Driessche, directeur, bruno@grandbivouac.com : 06 79 36 43 15
Fabrice Couteau, assistant de communication, fabrice@grandbivouac.com  : 06 29 33 93 44

Olivier Weber, invité à l’Université du Voyage le 11 avril 2014

 

Profession explorateur, Olivier Weber

Olivier Weber a été à Angkor (Cambodge, mai-juin 2001)

Comment raconter le monde… quand il ne cesse de changer? En un siècle, pêle-mêle, les deux guerres, la Révolution russe, la décolonisation, l’Espagne, l’Irlande, le Proche-Orient, la Guerre froide, le Vietnam, le terrorisme international aujourd’hui et bien d’autres terrains de confrontation encore : dans la lignée des grands noms du journalisme et de la littérature voyageuse – Joseph Kessel, Albert Londres, Jack London, Blaise Cendrars ou plus près de nous, Lucien Bodard – Olivier Weber, grand reporter, écrivain-voyageur et cinéaste (*), nous entraîne dans l’aventure du monde à travers le grand reportage. Fort de sa propre expérience et de celle de ses confrères missionnés aux quatre coins du globe, il nous raconte la vie et l’œuvre de ces  grands témoins d’hier et d’aujourd’hui.

 

(*)  Olivier Weber a longtemps été correspondant de guerre. Spécialiste des mouvements de guérilla, il a couvert une vingtaine de conflits. Il a été également ambassadeur de France itinérant auprès des Nations Unies.

Conférence d’Olivier Weber

Le 11 avril 2014 à 20h30

Salle de Maistre,
4, route de Pallud, Albertville.

Les écrivains dans la guerre

Les écrivains dans la guerre

Olivier Weber anime une nouvelle émission sur France Culture : Ecrivains dans la guerre 

Le samedi de 12h à 12h30, à partir du 27 juillet.

Olivier Weber anime une nouvelle émission sur France Culture : Ecrivains dans la guerre Le samedi de 12h à 12h30, à partir du 27 juillet

Olivier Weber anime une nouvelle émission sur France Culture : Ecrivains dans la guerre ; Le samedi de 12h à 12h30, à partir du 27 juillet

Jack London, Ernest Hemingway, Curzio Malaparte, Joseph Kessel, John Steinbeck, Vassili Grossman : ces écrivains furent aussi des grands reporters et correspondants de guerre. L’émission propose aux auditeurs de les accompagner sur le front, pour montrer combien cette expérience-limite impressionna fortement leur style littéraire. Extraits de textes et reportages.

Une émission d’Olivier Weber, écrivain-voyageur et grand reporter. Prix Joseph Kessel, Prix Albert Londres et Prix de l’Aventure, il a séjourné en tant que correspondant de guerre avec une quinzaine  de mouvements de guérillas et a couvert une vingtaine de conflits.

Dernier  ouvrage paru : Les Impunis, un voyage dans la banalité du mal (Robert Laffont).