Archives du mot-clé Himalaya

Le Grand Bivouac, de Compostelle à l’Himalaya

Le Grand Bivouac, de Compostelle à l’Himalaya

vanoise« Il faut reprendre la route ! »

Des chemins de Compostelle aux sentiers de l’Himalaya, l’heure est à la marche et à l’itinérance. Pour réfléchir, rencontrer, « repartir du bon pied » dans une société qui tourne en rond.

Trois questions à Guy Chaumereuil, fondateur du Grand Bivouac, festival du voyage et des découvertes partagées…et président de la Grande traversée des Alpes.

« Reprendre la route » dites-vous aux festivaliers de la 12ème édition du Grand Bivouac (*). Pourquoi ?

Parce que le voyage apparait plus que jamais aujourd’hui comme un levier pour comprendre le monde. Du moins, tenter de mieux le comprendre. Dans les débats que nous avons aujourd’hui en France, sur la ou les crises, j’ai le sentiment qu’un peu d’air ne serait pas de trop. Sortir de chez soi, découvrir d’autres horizons, aller au devant d’autres que nous-mêmes et peut-être aussi, chemin faisant, puiser de nouvelles énergies, de nouvelles idées. D’une certaine manière, user d’une mondialisation positive pour confronter et échanger les approches, les bonnes pratiques, les solutions…

C’est une conviction personnelle ?

Oui, sans doute, mais elle me semble largement partagée. Regardez dans l’actualité de ces derniers mois, il est quand même frappant de noter le caractère simultané d’initiatives individuelles qu’on ne peut s’empêcher – même si leurs motivations sont évidemment différentes – de relier les unes aux autres : la marche du député Jean Lassalle, celle du généticien Axel Kahn, le succès assez époustouflant du récit de Jean-Christophe Rufin « Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi » – il sera d’ailleurs notre grand témoin pour cette 12ème édition – ou celui de Jean-Paul Kauffmann, « Remonter la Marne ». Ou encore la sortie remarquée cette semaine du film « The Way » qui a pour cadre le Chemin de Compostelle. Pour nous, c’est évident : il faut reprendre la route !

Le Grand Bivouac met en oeuvre, cette année, en plus du festival, une Villa Marco Polo pour les jeunes voyageurs et une Université Populaire du Voyage. Toujours pour les mêmes raisons ?

Oui, aider les jeunes voyageurs « qui veulent raconter le monde » à réaliser leur projet, c’est l’objectif de cette Villa Marco Polo : plus de 150 d’entre eux ont répondu à notre appel et 35 candidatures sont en train d’être étudiées pour la première année. Quant à l’Université populaire du Voyage – dont le premier rendez-vous aura lieu avant la fin de l’année – elle doit permettre d’aller plus loin dans les thèmes qui sont identifiés lors du festival. Je ne dis pas que le voyage est l’alpha et l’omega des solutions à la crise ! Mais il peut modestement y contribuer…

(Du 17 au 20 octobre 2013, à Albertville (Savoie). www.grandbivouac.com – Festival du voyage – Projection – Conférence – Exposition – Animation – Salon du Voyage/Aventure)

Voir le Teaser Vidéo du festival  : http://youtu.be/WauIrvbpO6M

Découvrez le Proramme complet du festival :
http://issuu.com/grandbivouac/docs/programme2013-ordre 

Contacts Presse:
Bruno Van den Driessche, Directeur, 06 79 36 43 15, bruno@grandbivouac.com
Fabrice Couteau, Assistant de communication, 04 79 32 48 64, fabrice@grandbivouac.com

RENDEZ-VOUS EN SEPTEMBRE >>>LE PETIT BIVOUAC<<<

RENDEZ-VOUS EN SEPTEMBRE

bandeau-petit-bivouac

Films, témoignages et débat

A 35 ans, Dharma Lal Tamang, porteur, s’interroge :  70 € par trek, c’est un meileur revenu que pour beaucoup de Népalais, mais bien insuffisant quand même pour vivre. Alors, faut-il rester ou émigrer dans les pays du Golfe ? Chandya Mam Tamang, lui, est paysan. La vie n’est pas facile. Mais il ne regrette pas le temps où il travaillait en Inde, dans le bâtiment. A travers leur parcours – et bien d’autres – deux films inédits – « Une vie de porteur » de Pauline Prétet et « Népali, sur le trek sans nom » de Guy Chaumereuil – dessinent les contours du Népal d’aujourd’hui, à l’heure où le pays « des plus hauts sommets du monde », sorti de la royauté, s’apprête, en novembre, à se doter d’une constitution.
Projections et échanges en présence de Lakpa Geljen Sherpa, guide népalais, sept fois vainqueur de l’Everest, Guy Chaumereuil, président-fondateur du Grand Bivouac.

Chambery : le mardi 10 septembre 2013 à 20h30 – Centre des Congrès le Manège

Albertville : le jeudi 12 septembre 2013 à 20h30 – Salle de Maistre

Chapareillan : le vendredi 27 septembre 2013 à 20h30 – Salle Polyvalente 6€ par personne. Réservation conseillée par email à info@grandbivouac.com ou 04 79 32 48 64

nepali, sur le<br /><br /><br />
trek sans nom

Contact Presse :

Fabrice Couteau, assistant de communication, fabrice@grandbivouac.com,

04 79 32 48 64 ou port. 06 29 33 93 44 http://www.grandbivouac.com/